Imola, prochaine étape de la saison WorldSBK 2015

FassiGruTv Imola promo video La saison WorldSBK 2015 continue cette semaine en Italie, à l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari d’Imola, qui avait été introduit au calendrier en 2001 et a depuis accueilli le championnat chaque année, hormis en 2007 et 2008. Le tracé de 4.936 km compte 22 virages dont 13 à gauche, comprend un dénivelé notable et est caractérisé par l’absence de longue ligne droite.

Imola a jusqu’ici accueilli un total de 23 courses et depuis 2002, sept des onze manches disputées au circuit se sont conclues sur un doublé de victoires. Colin Edwards avait été l’auteur du premier, le jour où il avait battu Troy Bayliss pour remporter son second titre mondial, tandis que le dernier a été l’oeuvre d’un certain Jonathan Rea, le leader actuel du classement général.

Les statistiques semblent donc en faveur du pilote du Kawasaki Racing Team, qui a déjà réalisé deux doublés depuis le début de la saison 2015, à Buriram puis à Assen. Le Nord-Irlandais domine d’une main fer la compétition cette année et a marqué 95% du total de points en jeu sur les quatre premières manches.

Le public italien aura en tout cas de nombreux pilotes à soutenir. Aprilia a obtenu un total de 11 podiums sur le circuit d’Imola et la marque a au moins eu une moto dans le Top 5 à chaque course depuis 2009. Leon Haslam, meilleur représentant actuel du constructeur de Noale, est le premier poursuivant de Rea dans le classement général et a déjà remporté une victoire cette saison, en Australie, tandis que son coéquipier Jordi Torres n’a pour l’instant jamais quitté le Top 6.

L’un des évènements du week-end sera le retour de Davide Giugliano, qui a manqué les quatre premières manches de la saison après s’être blessé à la colonne vertébrale lors du test de pré-saison à Phillip Island. Pendant son absence, l’Aruba.it Racing-Ducati SBK Team a renoué avec la victoire grâce à Chaz Davies, qui occupe la troisième place du classement général. L’an dernier, Giugliano s’était qualifié en première ligne à Imola et l’Italien avait fini sur le podium de la première course en 2013.

Michel Fabrizio sera lui aussi de retour sur la grille WorldSBK afin de remplacer Nico Terol chez Althea Racing. Le Romain n’a plus eu de place permanente sur la grille depuis 2006 et fera équipe avec Matteo Baiocco en attendant le retour de Terol pour l’épreuve de Donington Park.

Derrière Rea, Haslam et Davies, Tom Sykes, le Champion WorldSBK 2013, occupe la quatrième place du classement général devant Torres, Sylvain Guintoli (Pata Honda World Superbike) et Michael van der Mark, le coéquipier du Français, qui a obtenu ses deux premiers podiums dans la catégorie chez lui à Assen, où il était devenu le premier Néerlandais à monter sur le podium en WorldSBK.

Chez Voltcom Crescent Suzuki, Alex Lowes et Randy de Puniet continuent de mettre au point l’électronique Magneti Marelli qu’ils ont adoptée lors de la troisième manche de la saison. Ce changement de matériel représente un important défi pour les deux pilotes, qui demeurent déterminés à montrer ce dont ils sont capables, d’autant plus après la qualification en deuxième ligne de Lowes à Assen.

Plusieurs pilotes passeront un cap en termes de participations ce week-end en Italie. Ayrton Badovini atteindra les 130 départs en WorldSBK lors de la seconde course tandis que Giugliano passera à 80 lors de la première. Quant à Rea, la seconde course d’Imola fera de lui le 24e pilote de l’histoire à participer à 150 courses en WorldSBK. Le Nord-Irlandais avait fait ses débuts à Portimao en 2008 et a depuis amassé 21 victoires, 50 podiums, 13 Superpoles et 13 meilleurs tours. Il détient aussi le plus grand avantage qu’un leader ait eu à l’issue des quatre premières manches d’une saison, avec 50 points d’avance sur Haslam. D’ici le couronnement du prochain Champion du Monde le 18 octobre au Qatar, les pilotes ont encore un total de neuf manches mettant en jeu un total de 450 points…

Fassi Gru S.p.A. - Fabricant de grues articulées depuis 1965

Fassi Gru est numéro un sur le marché parmi les producteurs italiens. Sa gamme de produits et le nombre de ventes de grue la place en tête parmi les producteurs mondiaux de grues hydrauliques.

Sa capacité de production est de près de 12 000 grues par an. L'ensemble de la gamme est exporté et distribué dans le monde entier pour une distribution rapide et étendue. Du Canada à la France, du Royaume-Uni à l'Australie, le professionnalisme Fassi a pour objectif de satisfaire les différentes exigences du marché, souvent aux conditions géographiques et économiques spécifiques de chaque pays.